Imagine un marathonien. Ses semelles ont vu plus de bitume et de terrain boueux qu’il ne pourrait se rappeler. À chaque pas, il tire sur ses chaussures et, malheureusement, nos amis les MacBook ne sont pas différents. Comme ces chaussures bien usées, leur batterie prend également un coup à chaque utilisation. Parfois, on aimerait qu’elles aient l’énergie d’un lapin Duracell. Mais suis mes conseils et tu pourras prolonger ce doux chant d’autonomie.

1 – On revient aux bases : le secteur, c’est le meilleur

Tout d’abord, souviens-toi que, comme tout bon marathonien, une batterie a besoin d’énergie pour fonctionner à son meilleur. Chaque fois que tu utilises ton MacBook sans le brancher, c’est comme si tu demandais à notre pauvre marathonien de courir sans chaussures. Ton boulot ? C’est de lui donner sa boisson énergisante en le branchant dès que tu peux ! Un petit plus? Il y a des outils gratuits comme « coconutBattery » qui permettent de savoir combien de “tours de piste” ta batterie a effectué. Cela te donne une idée de l’espérance de vie de ta petite pile.

Lire aussi  Saviez-vous qu'avec la nouvelle technologie de Meta, votre bureau pourrait être votre prochain clavier?

2 – Même pas chaud, même pas froid : Attention aux extrêmes

Eh bien oui, même ton ordinateur préféré n’aime pas les extrêmes (les températures en tous cas). Ton jammy MacBook ne doit pas endurer les frissons sous les 10 degrés Celsius, et hideuse sueur en dessus des 35 degrés Celsius, c’est un grand non-non. Il faudrait être carrément téméraire pour dépasser les 45 degrés même quand il est éteint. Et ce n’est pas tout : Apple suggère aussi de respecter certaines contraintes en liées à l’humidité et à la tension pour éviter tout mauvais coups.

3 – À l’original, rien d’artificiel : privilégier les composants d’origine

Maintenant, qu’on se le dise, on est tous pour le recyclage, mais passons un moment à penser à notre petit marathonien. Lui donnerait-on des chaussures de course rembourrées avec du papier journal? Non! Alors pourquoi torturerions-nous notre pauvre MacBook en le turbinant avec des substituts? C’est dans le même sens que le big boss Apple lui-même recommande de privilégier ses pièces d’origine. Tu en as peut-être déjà entendu parler, il y a des signes qui montrent que le fait d’utiliser des alternatives peut influer négativement les performances de tes appareils Apple.

Lire aussi  Incroyable mais vrai! Xiaomi lance une tablette de pointe à moins de 200 euros.

4 – Au taquet sur les mises à jour

Et bon sang, ne néglige pas les mises à jour ! Ces petites merveilles de l’ingéniosité d’Apple apportent des correctifs qui peuvent aider ta batterie à se sentir plus jeune, plus fraîche et prête à courir un autre marathon.

5 – Dis au revoir à la consommation excessive d’énergie

Et enfin, n’oublie pas que les vrais champions savent comment optimiser leur énergie. Voici quelques stratégies de conservation d’énergie pour ta batterie :

  • Diminuer la luminosité, c’est comme mettre des lunettes de soleil à ton écran
  • Baisser le son, comme si tu chuchotais à ton MacBook
  • Privilégier le câblage Ethernet au Wi-Fi, c’est plus gourmet mais ça vaut le coup
  • Activer le mode économie d’énergie lorsque tu peux, c’est comme donner des vacances à ta batterie
  • Et puis, baisser la température de la pièce, c’est mettre en place une sensation de brise de mer pour ton MacBook.
Author

Write A Comment