Dans un monde de plus en plus numérisé, les acteurs de l’univers Internet et des nouveaux formats numérique/digitaux n’ont pas, pour la plupart, à s’inquiéter sur l’avenir de leur métier. La quasi-totalité des entreprises ont en effet grandement besoin de leurs compétences. Le Webdesigner fait partie de ces acteurs sollicités partout pour aider les organisations à bien s’adapter à l’ère numérique. C’est en effet lui qui se charge de la conception et de la réalisation d’une interface Web, mobile ou social en fonction des besoins et exigences de ses clients. Il se voit aussi confier régulièrement tous travaux permettant de valoriser l’image de ces derniers. Profitez de l’engouement autour de ce métier pour vous y lancer en n’oubliant pas de prendre en compte les informations qui vont suivre.

Devenir Webdesigner : pour quelles missions ?

Le métier de Web designer est très jeune, n’ayant pas encore fait partie du monde de l’informatique il y a dix ans.  Il figure ainsi parmi les meilleures réponses aux nouvelles problématiques entraînées par les évolutions de ces dernières années d’Internet. Les entreprises sont en effet actuellement de plus en plus conscientes que pour que leur présence sur Internet puisse porter son fruit, elles devront se soumettre à de nouvelles exigences sur le plan graphique et en matière de hiérarchisation d’information. Le webdesigner se chargera des travaux qui y sont liés, s’occupant notamment de la création et du développement d’une interface agréable et ergonomique et de l’organisation globale de l’information pour s’assurer que le message atteigne facilement sa cible.

Pour la plus grande satisfaction de ses clients, le Webdesigner est prêt à accomplir, pour leur compte, une série de missions aussi importantes les unes que les autres. Il commence généralement par l’évaluation de leurs besoins en considérant leur positionnement, leur objectif, leur budget et leurs contraintes techniques. Il poursuit par l’établissement d’une maquette du projet avant de déterminer l’identité visuel du site dont il est en charge selon le public, l’arborescence et la structuration des pages. Après, il garantira la soumission aux diverses contraintes connues au moment de la création du projet durant tout le processus.

Le Webdesigner étend généralement son intervention au-delà de la livraison du site, pour se charger du suivi et réaliser des modifications ou des travaux de mise à jour si nécessaire. Il pourra aussi user de ses connaissances techniques pour améliorer la fréquentation du site via le référencement. Les entreprises peuvent même lui demander la définition et la conception de ses supports de communication en ligne.

Suivre une formation Webdesigner : pour gagner combien et pour quel débouché ?

Si vous hésitez encore à prendre la décision de vous inscrire à une formation pour devenir Webdesigner, connaître le salaire et les débouchés que ce métier vous réserve vous sera sûrement d’une grande aide.

·      Revenu lié au métier de Webdesigner

La rémunération ne se fera pas de la même manière entre un Webdesigner qui s’exerce en tant qu’indépendant qu’un autre travaillant au sein d’une agence de communication. Pour un freelance, le revenu sera fonction des contrats obtenus. Cependant, un revenu fixe est assuré pour un Webdesigner s’exerçant en tant que sous-traitant d’une entreprise.

Lire aussi  Formation Adobe Première Pro : comment se former ?

Après votre formation, vous pourrez entrer dans une agence pour percevoir un salaire mensuel équivalent au SMIC, mais qui peut rapidement atteindre les 2900 euros bruts mensuels. Votre taux de rémunération dépendra beaucoup de votre qualification et de votre poste. Ainsi, les Webdesigners Seniors, du fait de leurs longues années d’expériences, peuvent percevoir un salaire mensuel pouvant atteindre les 3600 euros net.

·      Les débouchés

Toute formation pour apprendre le métier de Webdesigner vous permet de profiter d’un secteur aux débouchés quasi-illimités. En effet, si votre entrée doit se faire généralement dans la peau d’un webdesigner junior, au fil des années, vous pourrez devenir webdesigner senior. Rien ne vous empêche par ailleurs de vous spécialiser en cours de carrière pour pouvoir prétendre à un poste de chef d’édition et ainsi de s’occuper du management global de différents projets. Votre spécialisation devra vous permettra de faire partie d’une grande structure ou, si vous travailler en freelance, d’obtenir de meilleurs contrats auprès de vos clients. A noter qu’en matière d’offre d’emploi et des missions, ce secteur n’a rien à envier aux autres du fait du niveau toujours élevé de la demande de la part des entreprises voulant d’une présence encore plus efficace sur le net. Pour avoir plus de chances d’en décrocher le meilleur contrat cependant, soyez toujours à l’affut des tendances en la matière.

Comment devenir Webdesigner : les qualités et les compétences à avoir

Plusieurs qualités et compétences sont indispensables pour pouvoir bien exercer le métier de Webdesigner. La première d’entre elle est la créativité. Vous devrez ainsi puiser dans vos inspirations pour faire en sorte que le projet sur lequel vous travaillez puisse attirer le plus de personnes possibles et qu’il ait des éléments distinctifs bien réels.

La maîtrise de l’outil graphique est aussi d’une grande importance pour devenir Webdesigner. Illustrator, Flash, Adobe After effects et Photoshop constituent en effet des logiciels à bien exploiter pour assurer la réussite d’une communication sur le Web d’une entreprise. Nombreux sont même les Webdesigner qui comptent parmi leurs compétences la maîtrise de la 3D.

Avoir de la réactivité est également une qualité indispensable pour s’exercer en tant que Webdesigner. Pour pouvoir bien faire face à la concurrence de plus en plus féroce sur Internet, les entreprises ont besoin d’agir le plus rapidement possible. Il faut ainsi de la part de ce professionnel une capacité d’y répondre sans trop attendre. La force de proposition constitue ainsi un grand atout pour réussir dans le secteur. Il en est de même pour le sens du relationnel, le métier nécessitant une capacité de considérer sous un certain aspect les attentes d’une organisation et de se soumettre à ses objectifs marketing et financiers. Être Webdesigner implique par ailleurs de communiquer régulièrement non seulement avec ses clients, mais également avec tous les professionnels contribuant à la réalisation du projet, notamment le chef du projet, les infographistes et les intégrateurs multimédias.

Lire aussi  Formation dessin : quelles formations pour apprendre à dessiner ?

Enfin, mais pas de moindres, il faut des connaissances avancées en manipulation d’outil informatique pour pouvoir bien travailler en tant que Webdesigner, ce métier nécessitant souvent l’utilisation d’outils d’intégration, la soumission aux normes W3C et une parfaite connaissance du langage informatique.

Quelle formation pour devenir Webdesigner : le parcours universitaire

Pour obtenir les qualifications nécessaires pour devenir Webdesigner, vous pourrez vous inscrire à une formation traditionnelle, celle qui permet d’obtenir un diplôme en la matière. Ce qui implique de s’engager au moins dans un cursus permettant d’obtenir un BTS Communication visuelle option multimédia, métiers de l’audiovisuel ou un DUT Métiers du multimédia et de l’Internet (MMI), Informatique, Génie-informatique.

Pour avoir des connaissances plus approfondies en la matière cependant, il est recommandé de continuer le parcours encore un an pour prétendre à l’un des diplômes suivants : licence audiovisuelle et multimédia ; licence professionnelle sciences, technologies, santé et techniques de communication ; licence professionnelle mathématique, informatique et technologique et activités de l’image et du son.

Rien n’empêche également de poursuivre, pour un ou 2 ans supplémentaires, par une formation sanctionnée par un Master professionnel Arts et technologies de l’image et un Master professionnel Culture et communication spécialité design d’interface.

Il est aussi possible de rejoindre une école d’ingénieur pour se former au métier de Webdesigner d’une manière traditionnelle. Dans ce cas toutefois, il faut être prêt à payer des frais de scolarité plus importants. Un tel cursus est prévu pour durer entre 3 à 5 ans.

Comment devenir Webdesigner en étant autodidacte : la formation en ligne

Vous pourrez ne pas avoir assez de temps pour assister régulièrement, pour 2 à 5 ans, à des cours pour devenir Webdesigner. Dans ce cas, vous n’aurez pas à abandonner votre rêve d’apprendre ce métier, Internet vous donnant la possibilité de vous y former en autodidacte. Ce canal vous permet même de choisir entre une formation diplômante et une formation professionnelle, et cela sans que vous ayez à dépenser plus lourdement qu’une formation universitaire ou en école de commerce.

·      Se former en autodidacte et obtenir des diplômes, c’est possible

Pour la plupart d’entre nous, quand on parle de formation en ligne, il est difficile de penser à une fin de parcours marquée par l’obtention d’un diplôme. Pourtant, il existe actuellement de plus en plus de sites de formation qui proposent des formations donnant la possibilité de se faire attribuer à chaque fin de parcours un BTS, une licence ou un Master sans que l’on ait à se déplacer. Le programme sera fonction du diplôme que l’on veut obtenir bien que dans la majorité des cas, il est orienté vers le domaine professionnel.

La formation en ligne permettant d’obtenir un diplôme est ainsi constituée de conseils et des astuces permettant de réussir ses premiers pas en matière de Design pour Internet. Il y aura aussi des vidéos donnant aux autodidactes la possibilité de procéder à la visualisation de techniques diverses et des tutoriels permettant de mieux s’habituer aux logiciels les plus recourus dans le secteur. Cette formation vous permettra également de vous faire aider pour la réalisation d’un book pro, une manière de vous mettre déjà dans la peau d’un Webdesigner professionnel.

Lire aussi  Les meilleures formations pour apprendre la photographie en ligne

Avec la formation en ligne permettant d’obtenir un diplôme, il est possible d’obtenir, en cas de besoin, l’accompagnement de formateurs que l’on peut contacter soit par courriel, soit par Skype, soit par téléphone.

·      Se former en ligne en autodidacte, quid de l’option sans diplôme

Il est important de reconnaître que la précédente option implique la nécessité d’avoir plus de temps et d’assiduité. En effet, les programmes sont souvent similaires avec ceux proposés en cursus traditionnel. Ce qui n’est pas le cas de la formation en ligne sans diplôme. Celle-ci est donc adaptée aux personnes qui ont une grande passion pour le graphisme, mais qui veulent se perfectionner pour devenir un Webdesigner réellement digne de cette appellation. Ces individus ne constituent cependant pas la seule cible de ce canal d’apprentissage du b-a-b-a du métier de Webdesigner. Il y a également les adultes débutants qui veulent une réorientation professionnelle, mais qui ont moins de disponibilité pour des formations longue durée. La formation en autodidacte sans diplôme leur permettra rapidement de se connaître en conception de projet de design Internet, en vocabulaire technique concernant le domaine et de s’habituer aux logiciels qui y sont les plus utilisés. Elle leur aidera à mettre en place leurs premières solutions créatives avant de se lancer effectivement dans l’exercice du métier de Webdesigner.

À l’instar de la formation avec diplôme, les apprentis autodidactes optant pour une formation sans diplôme devront, pour mieux avancer, ne pas négliger tous les supports qui sont mis à leur disposition pour mieux se former au Webdesign : astuces, conseils, vidéos, tutoriels, etc. Ils peuvent par ailleurs prendre contact avec des formateurs quand ils ont besoin d’aides sur n’importe quel aspect de la formation.

  • Qu’en est-il du bootcamp ?

Reconnaissons tout de même que certaines personnes, pour mieux assimiler des cours, ressentent le besoin de se trouver face à un formateur. Pourtant, comme la plupart des personnes dans votre situation, vous ne voudrez sûrement pas passer quelques années sur le banc des universités. Alors, quelle solution prendre pour devenir Webdesigner ? Il existe depuis maintenant plusieurs années ce que l’on appelle Bootcamp. Comme son nom l’indique, il s’agit de rejoindre un groupe constitué de formateurs et d’autres apprentis pour quelques semaines et quelques mois dans un univers qui rappelle les camps d’entraînements militaires américains. Sur le lieu, les cours sont dispensés d’une manière intensive et sont seulement entrecoupés par des mini-pauses et, bien sûr, le sommeil nocturne. Il existe cependant des inconvénients à cela, notamment l’incapacité de certains apprentis à bien suivre. Un tel problème peut heureusement être corrigé par le fait d’apprendre tranquillement chez soi les points omis suite au séjour en « camp d’entraînement » en se rendant seulement sur un site spécialisé en formation pour devenir Webdesigner. Dans ce cas tout de même, il faut être prêt à débourser aussi bien pour ledit séjour que pour l’apprentissage en ligne.

Sources :

graphiste.com/pages/devenir-webdesigner

imaginetonfutur.com/webdesigner.html

reconversionprofessionnelle.org/devenir-webdesigner/

etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/metiers/fiche-metier/webdesigner.html

Author

Write A Comment